LA GNOSE

                                                                                                                                                     Lagnose.com

                                                                                                                                                                           

 
           

Qu'est ce que la gnose ?

Une des plus concises et des meilleures définitions de la gnose est donnée dans le livre "Les Religions", dirigé par Jean Chevalier, éditions CEPL, 1972, page 160 : 

"La gnose est une doctrine, qui fleurit dès les premiers siècles du christianisme dans les cercles ésotériques et qui prétendait assurer le salut des hommes par la perfection de la connaissance,  la connaissance  approfondie de l'homme devait conduire celui-ci à la connaissance même de Dieu, car l'homme émanant de Dieu, est en réalité de nature divine."

Au point de vue historique, (en faisant abstraction des cénacles pré-gnostiques) on compte notamment dans les premiers siècles du christianisme, jusqu'à soixante dix mouvements qui se réclament de la gnose. Ces mouvements, certains diront sectes, sont d'une valeur trés inégale. Chacun spécule sur le monde à sa façon autour du thème de la chute de l'homme et de sa remontée vers Dieu. Chacun érige un système pour expliquer le monde à l'aide d'une phraséologie complexe et le plus souvent mystérieuse. Aux thèmes chrétiens s'ajoute un ensemble de doctrines, parfois de rites, empruntés en proportion variable aux religions à mystères du bassin méditerranéen, à la philosophie grecque, à l'ésotérisme judaïque, à l'Egypte, à Babylone, à la Perse, et sans doute même à l'Inde. La gnose ou les gnoses, sont le fruit d'un complexe syncrétisme religieux. Au fil du temps d'autres mouvements, plus ou moins chrétiens, se réclamant de la gnose, ou, que l'on rattache à la gnose, apparaissent. Un des derniers, et des plus sérieux, est celui qui naît vers 1970 aux Etats-Unis dans les milieux scientifiques, et qui est dénommé généralement gnose de Princeton, nom de l'université d'où il commence à rayonner.

La Gnose, la Connaissance et la Science

 Le nom gnose vient du grec gnôsis qui signifie "connaissance". La gnose, veut, ou prétend, éclairer  les hommes au moyen de la Connaissance. En cela, on a pu dire, à tort ou à raison, qu'elle s'oppose aux croyances reposant sur la foi. En règle générale, la gnose considère l'homme comme un être entravé par sa condition humaine, et qui doit entamé sa remontée vers Dieu  grâce à une connaissance libératrice. Connaissance, à la fois de lui-même, mais aussi, et l'on peut dire, surtout, du monde dans lequel nous vivons. C'est pour cela, que les textes gnostiques contiennent souvent de longues, fastidieuses et complexes énumérations qui ont l'ambition de décrire la création dans son ensemble. Si, dans les premiers siècles du christianisme, les fondateurs des mouvements gnostiques laissent entendre qu'ils se rattachent par des voies mystérieuses aux enseignements secrets donnés à ses disciples par Jésus, les mouvements postérieurs se relient à la connaissance par d'autres voies. Distincte de tous ces mouvements la nouvelles gnose américaine, naît de la réflexion de physiciens, d'astronomes, de cosmologues, de biologistes... est la seule à se réclamer de la science pure. Partant de méthodes scientifiques, elle veut décrire, expliquer le monde et son origine à l'aide des sciences, principalement des sciences physiques. 

La Gnose et le Logos 

Pour tous les systèmes gnostiques des premiers siècles chrétiens, la création se ramène au schéma du cercle. En résumé, l'être humain qui est issu de la chute doit se libérer de la matière qui l'entrave pour remonter vers Dieu à l'aide de l'Esprit. L'Esprit de Dieu planant sur le monde, et l'homme ayant enfoui au plus profond de lui-même une part divine, il peut s'élever, de ciel, en ciel, jusqu'à la Lumière d'où il tire son origine, grâce au Logos qui transcende le Monde. Si, il concentre ses forces spirituelles, une raie de Lumière peut pénétrer dans sa prison charnelle, inonder peu à peu sont être, et le libérer par la Connaissance. Il atteint ainsi un des buts suprêmes, l'illumination, phostismos, en grec : la gnose est symbolisée par un feu illuminateur et générateur.

  Le Logos et la Logique

Le Logos est un mot d'origine grecque signifiant, parole, raison, raisonnement. Pour les philosophes stoiciens et néo-platoniciens le Logos désigne la raison immanente, l'ordre du Monde. La Logique, du grec Logiké, quant à elle, est la science du raisonnement juste. Le fondateur de la Logique est Aristote (384 -322 av. J C). Cette discipline prend comme objet le jugement en tant qu'il s'applique à la distinction du vrai et du faux. Son but est de parvenir à une conclusion à partir d'un raisonnement construit sur des vérités incontestables et vérifiables. Pour qu'un raisonnement et sa conclusion soient conformes à la Réalité, il est nécessaire que le sujet qui pratique cette science qui touche à la Raison se dépouille de ses passions, de ses illusions, de ses préjugés... Il en en est de même pour celui qui veut suivre un raisonnement logique. Les gnostiques des premiers siècles pourraient dire qu'il faut se libérer des contraintes de la chair pour atteindre les zones où règne l'Esprit... Cependant, ce qui est vraiment dommage avec les gnoses antiques, c'est que leurs fondateurs ne pratiquent pas cette forme de logique. En effet, de nombreux textes gnostiques cherchent à décrire l'ensemble de la création. Cette description consiste essentiellement à nommer et à énumérer une trés complexe hiérarchie d'entités, de forces, de puissances : les éons, qui seraient les éléments constitutif du Plérôme, le cercle divin issue de l'émanation. Il ne s'agit, en fait, que d'une suite d'affirmations péremptoires, consistant principalement à donner des noms aux divers éléments constituant le Plérôme. Même si cette description s'élève généralement de cercle en cercle selon un ordre logique, il est bien évident qu'un tel procédé, qui s'apparente à du dogmatisme, n'a aucun rapport avec la Logique proprement dite : la Logique étant avant tout une science rationnelle dont les éléments constitutifs et les déductions sont vérifiables.

Enfin du nouveau sur La Gnose avec Le Livre des Sept Sceaux (Apocalypse 5-8). Le livre événement qui réconcilie Rationalisme, Philosophie, Esotérisme et Religion.   

Le Livre des Sept Sceaux a été publié le 26 décembre 2001. Il est basé uniquement sur la Logique (en intégrant les acquis de la Logique Moderne) et l'Evidence. Aprés un prologue, Le Livre des Sept Seaux comporte douze chapitres. La première partie (chapitres 1 à 8) est fondamentale. Elle contient le raisonnement logique qui mène vers la connaissance grâce, entre autres, au pouvoir évocateur des noms. Au début du chapitre initial est le niveau zéro de la Connaissance, nous sommes revenus à l'origine du Monde. En manifestant et en nommant les choses, la Logique les faits émerger peu à peu du néant comme si elles rayonnaient aux premièrs jours de la Création. En parallèle, l'ouverture des Six premiers Sceaux permet le passage des Portes, et l'accès chaque fois, à un point de vue différent sur le Monde. Conséquence du raisonnement, la Connaissance s'élève graduellement au fil des chapitres. Elle converge et culmine à la Septième Porte, le chapitre de synthèse, où est révélé le Nom Caché de Dieu.

"Quiconque en est encore au lait ne peut suivre un raisonnement sur ce qui est juste, car c'est un bébé. Les adultes, par contre, prennent de la nourriture solide, eux qui par la pratique, ont les sens exercés à discerner ce qui est bon et ce qui est mauvais." (Hébreux 5 - 13.14)

La seconde partie (chapitres 9 à 12) prend une forme nettement plus littéraire pour éclairer l'ensemble du livre par un jeu de réfraction.

"Il n'appartient qu'à l'esprit de lire, de voir et de concevoir l'esprit." (Martinès de Pasqually)

 

Prologue du Livre des Sept Sceaux  

Toi, qui as quitté la grande route pour venir ici, apprends, dès maintenant, ceci : l'étroit chemin que tu vas emprunter est pénible et ne cesse de grimper, degré après degré. Il te demandera une attention de tous les instants, sous peine de rester sur le bas côté ou, si tu as pris de la hauteur, de glisser irrémédiablement dans le vide. Aussi avance à ton rythme, pas à pas, sans jamais te presser, en assurant fermement ta marche sur les degrés précédents. Si, adossé à la paroi, tu te sens trop éprouvé, n'hésite pas à t'arrêter, ou même à redescendre quelques marches pour mieux pouvoir surmonter un passage difficile. Ici, le temps ne compte pas, ni la peine. Seul importe le chemin. Etroite voie, qui te permettra le passage des Portes, si tu ressens, en-toi même, le poids de tes pas, la dure nécessité du parcours. Si, à force de patience et de ténacité, tu réussis à t'élever et à franchir tous les degrés, lorsque s'entrouvrira la Septième Porte, tu pourras apercevoir l'Horizon, le Monde t'apparaîtra sous un nouveau jour, d'immenses terres vierges s'offriront à ta vue...

Mais tu auras, alors, - en toute conscience -  la lourde responsabilité de ton devenir...

Sommaire du Livre des Sept Sceaux   

        Prologue                                                                                                                

  1. Sur les choses premières    
  2. Première Porte
  3. Deuxième Porte
  4. Troisième Porte
  5. Quatrième Porte
  6. Cinquième Porte
  7. Sixième Porte
  8. Septième Porte
  9. Après les Sept Portes
  10. Exhortations - Préceptes - Remarques, questions, koâns, certitudes
  11. Sur des choses célestes et sur des choses d'ici-bas
  12. Sur les choses dernières   

_________________________________________________________________________________

LE LIVRE DES SEPT SCEAUX (La Gnose)

207 pages, format 15x21, couverture pelliculée 300 gr., reluire : cousu collé. ISBN 2-9517603-2  

Avec Le Livre des Sept Sceaux,   découvrez  enfin  La Gnose,  prenez  le chemin  de l'Ascension, devenez un Porteur de Lumière...

Actuellement l'édition originale est encore disponible : seulement 14 euro l'exemplaire.  

  Par Internet sur les sites :    www.amazon.fr, www.fnac.com,  www.chapitre.com, www.alapage.com  et  www.abebooks.fr.  Rechercher : livre des sept sceaux.

  Sur commande dans les librairies FNAC et chez les libraires.

Dans le n° 4 de l'année 2004 de la Revue Philosophique (Puf) est paru le premier article sur  Le Livre des Sept Sceaux , il est signé par Mr Michel ADAM !!!  

_________________________________________________________________________________

 Contact : lelivre7sceaux@yahoo.fr                                                         

© Lumière du Logos